Nativité de notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus-Christ

24 décembre
 

Tropaire, ton 4

Ta Nativité, ô Christ notre Dieu,
a fait resplendir dans le monde la lumière
de la connaissance.
En elle les adorateurs des astres
ont appris d'une étoile
à T'adorer, Toi, Soleil de justice,
et à Te connaître, Orient venu d'en haut.
Seigneur, gloire à Toi.


Kondakion, ton 3

La Vierge aujourd'hui enfante Celui
qui surpasse tous les êtres
et la terre offre une grotte à l'Inaccessible.
Les anges Le glorifient avec les bergers
et les mages font route avec l'étoile, 
car Il est né petit Enfant, pour nous,
le Dieu d'avant les siècles.


Dimanche des Ancêtres du Seigneur

14 décembre 2014

Nous faisons mémoire de tous les ancêtres du peuple de Dieu, des Saints Patriarches, qui vivaient avant la loi octroyée au Sinaï, ainsi que tous ceux qui ont vécu sous la loi, depuis Adam jusqu'à Saint Joseph le fiancé.
Avec eux sont commémorés les Saints Prophètes, "ceux qui ont annoncé le Christ", depuis Samuel jusqu'à Zacharie et Saint Jean Baptiste, et tous les justes de l'Ancien Testament, justifiés par leur foi dans le Messie qui devait venir.





Le prophète Daniel
Un trait particulier de ce Dimanche est la mention fréquente que les chants de l'office font du prophète Daniel ainsi que des trois jeunes hommes, Ananias, Azarias et Misael, jetés dans une fournaise pour n'avoir pas adoré l'image du roi Nabuchodonosor et préservés miraculeusement de la mort. Cette insistance s'explique par le fait que la fête de Daniel et des trois jeunes hommes tombe le 17 décembre, donc très près de ce dimanche. Les textes liturgiques eux-mêmes dégagent le sens symbolique de l'épisode. D'une part, les trois jeunes hommes (comme les trois anges qui apparurent à Abraham) représentent la Trinité : «Les jeunes gens de Dieu allaient et venaient dans la fournaise ardente, se réjouissant de la rosée de l'Esprit qui les rafraîchissait et figurant le mystère de la Trinité...». Ils représentent la victoire de la foi sur la mort : «Ils apaisaient par leur foi la puissance du feu». Enfin ils représentent - et ici se trouve le rapport avec Noël - le nouveau buisson ardent, le feu de la présence divine qui ne consume pas: «tes jeunes gens, ô Christ, quand ils étaient dans la fournaise, comme sous la rosée, figuraient mystérieusement ta naissance de la Vierge qui nous a illuminé sans nous brûler».

On se rappelle que, d'après la Bible, les trois jeunes gens n'étaient pas seuls dans la fournaise : " Mais, je vois quatre hommes en liberté qui se promènent dans le feu... et le quatrième à l'aspect d'un fils de Dieu ". Ces derniers mots éclairent le problème de la souffrance humaine. Le Fils de Dieu se met toujours avec les hommes au milieu du feu.

Par le rappel des Saints Ancêtres, l'Eglise nous instruit, par leurs saints efforts, comment demeurer justes devant le Seigneur Dieu et comment percevoir les Evènement que Dieu a prévus, et en particulier l'Evènement de l'Incarnation de Son Fils unique dans la Nativité du Christ.


Sources : Sermons Orthodoxes l'Age d'Homme - Sophia, http://www.trinite-hilaire.com/

Saint Ambroise de Milan

7 décembre

Prière au Christ de Saint Ambroise de Milan


Ô Seigneur,
apprends-moi à Te chercher,
et révèle-Toi à moi
quand je Te cherche.

Car je ne peux pas Te chercher,
à moins que Tu ne m'apprennes
d'abord à le faire
et je ne puis non plus Te trouver
à moins que d'abord
Tu ne Te révèles à moi.

Laisse-moi Te chercher dans le désir ardent,
et Te désirer ardemment en Te cherchant.

Laisse-moi Te trouver dans l'Amour,
et T'aimer en Te trouvant.



Tropaire, ton 4

Celui qui est la Vérité, ô saint évêque Ambroise, / a fait de toi pour ton troupeau un modèle de foi, / un exemple de douceur et un maître de tempérance ; / c'est pourquoi tu as acquis la grandeur par ton humilité et la richesse par ta pauvreté ; // aussi prie le Christ Dieu pour le salut de nos âmes.

Kondakion, ton 4

Possédant les paroles de vie, / tu abreuves la foi des croyants, / sage Père, et dans la grâce / tu leur fais produire constamment du fruit ; / tu submerges les hérésies / et fais jaillir la grâce des guérisons ; / de tes flots tu purifies / la souillure des passions, // saint pontife Ambroise, initiateur des mystères sacrés.


Présentation au Temple de la Vièrge Marie

21 novembre




Tropaire, ton 4

Aujourd'hui se prépare la bienveillance de Dieu, / et le salut des hommes est proclamé ; / dans le temple de Dieu / la Vierge est présentée aux yeux de tous / et d'avance annonce le Christ au monde entier ; / aussi lui clamons-nous d'une voix forte : // Réjouis-toi, accomplissement du dessein du Créateur.

Kondakion, ton 4

La Vierge, temple très pur du Sauveur, / la très précieuse chambre nuptiale, / trésor sacré de la gloire de Dieu, / est conduite aujourd'hui dans la maison du Seigneur, / introduisant la grâce de l'Esprit divin ; / aussi les anges de Dieu proclament : // Voici le tabernacle céleste.