Troisième dimanche du Grand Carême : de la Sainte Croix

Dimanche 31 mars 2019

Tropaire, ton 1
Seigneur, sauve ton peuple et bénis ton héritage ;  accorde à tes fidèles la victoire sur l'Ennemi et garde ton peuple par ta croix.


Kondakion, ton 7
L'épée flamboyante ne garde plus la porte de l'Éden, car elle a été merveilleusement éteinte par l'arbre de la Croix ;  l'aiguillon de la mort et la victoire des enfers ont été repoussés.  Tu es venu, mon Sauveur,  clamer à ceux qui étaient aux enfers : " Entrez de nouveau dans le Paradis ".

La prière du Carême orthodoxe

Parmi toutes les hymnes et prières de Carême se trouve une courte prière que l’on peut appeler la prière du Carême. La tradition l’attribue à l’un des grands maîtres de la vie spirituelle, saint Éphrem le Syrien (+373).


Seigneur et Maître de ma vie,
ne m'abandonne pas à l'esprit de paresse, de découragement, de domination et de vaines paroles !
(une métanie)


Mais fais-moi la grâce, à moi ton serviteur,
de l'esprit d'intégrité, d'humilité,
de patience et d'amour ! (une métanie)

Oui, Seigneur et Roi,
accorde-moi de voir mes fautes
et de ne pas condamner mon frère,
car Tu es béni dans les siècles des siècles ! (une métanie)
Amen

Fête de l'Annonciation

25 mars

Icône de  l'Annonciation par André Roublev
Annonciation à la très sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie

Tropaire, ton 4

Aujourd'hui notre salut commence,
et le mystère d'avant les siècle se manifeste.
Le Fils de Dieu devient Fils de la Vierge
et Gabriel annonce cette grâce.
Clamons avec lui à la Mère de Dieu :
"Sois dans la joie, pleine de grâce,
le Seigneur est avec toi !"


Kondakion, ton 8

Ton peuple, que tu as défendu et délivré des malheurs, célèbre ta victoire et te rend grâces,
ô Mère de Dieu.
Par ta puissance invincible, libère-nous de tous périls, nous qui te chantons : "Réjouis-toi, Epouse intépousée !"





L'Annonciation (gr. Evangelismos - Ο Ευαγγελισμός της Θεοτόκου) à la Vierge Marie est une grande fête de l'Église Orthodoxe, commémorée le 25 mars. Conformément à l'Évangile selon saint Luc 1:26-38, l'archange Gabriel est apparu à la Vierge Marie et lui dit qu'elle va concevoir un fils, bien qu'"elle n'ait connu point d'homme".
Pour en savoir plus

Dimanche du Pardon

10 mars 2019

Le dernier dimanche avant le Carême

Ce dimanche est appelé "Dimanche du Pardon ou de l'expulsion d'Adam du Paradis" (ou encore "dernier jour des laitages"). Le Carême est compris comme la libération de l'esclavage du péché. L'évangile de ce dimanche (Mathieu 6, 14-21) dicte les recommandations nécessaires à cette libération : d'une part le jeûne ne doit pas être pratiqué de façon ostentatoire, d'autre part celui-ci n'a aucune valeur s'il n'est accompagné du pardon à son prochain ("Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi").


« Le Seigneur dit : Oui, si vous remettez aux hommes leurs manquements, votre Père céleste vous remettra aussi ; mais si vous ne remettez pas aux hommes, votre Père non plus ne vous remettra pas vos manquements.

Quand vous jeûnez, ne vous donnez pas un air sombre comme font les hypocrites : ils prennent une mine défaite, pour que les hommes voient bien qu’ils jeûnent. En vérité je vous le dis, ils tiennent déjà leur récompense.

Pour toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage, pour que ton jeûne soit connu, non des hommes, mais de ton Père qui est là, dans le secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

Ne vous amassez point de trésors sur la terre, où la mite et le ver consument, où les voleurs percent et cambriolent. Mais amassez-vous des trésors dans le ciel : là, point de mite ni de ver qui consument, point de voleurs qui perforent et cambriolent. Car où est ton trésor, là sera aussi ton cœur. »

Le Carême dans nos vies

par le Père Alexandre Schmemann

LE JEÛNE COMME COMBAT SPIRITUEL
Qu'est-ce que le jeûne pour nous, chrétiens ? C'est notre incorporation à cette expérience du Christ lui-même, par laquelle il nous libère de notre entière dépendance envers la nourriture, la matière et le monde.
Jeûner ne signifie qu’une chose : avoir faim, jusqu’à la limite de la condition humaine qui dépend entièrement de la nourriture, et là, ayant faim, découvrir que cette dépendance n’est pas toute la vérité au sujet de l’homme, que la faim elle-même est avant tout un état spirituel et que, finalement, elle est en réalité la FAIM DE DIEU...

Nous avons besoin avant tout d'une préparation spirituelle à cet effort du jeûne. Elle consiste à demander aide à Dieu et à centrer notre jeûne sur Dieu. C'est par amour de Dieu que nous devrons jeûner. I1 nous faut redécouvrir notre corps comme temple de la divine présence, retrouver un respect religieux du corps, de la nourriture, du rythme même de la vie.

PRENDRE LE CARÊME AU SÉRIEUX
Comment appliquer l'enseignement de l’Église à propos du Carême, tel que nous le livre principalement la prière liturgique de Carême, à notre vie ? Comment le Carême peut-il avoir une influence réelle, et non point seulement extérieure sur notre existence ?